Que savoir de la précarité menstruelle des filles en France ?

Une enquête entreprise par des associations d’étudiantes a révélé qu’un tiers des étudiantes n’arrivent pas à s’acheter leurs serviettes hygiéniques. Ce qui leur cause d'immenses désastres. Que savoir concrètement de la précarité menstruelle des filles en France?

État des lieux sur la précarité menstruelle en France

Une responsable d’étudiantes a fait savoir sa tristesse de savoir que d’après l’enquête menée, une étudiante sur dix se voit obligée de fabriquer elle-même sa serviette hygiénique faute de moyens. Les investigations menées ont aussi montré qu’une étudiante sur vingt utilise du papier toilette. Cette enquête menée conjointement par ANESF et l’AFEP vient donc montrer l’urgence pour lutter contre la précarité menstruelle.

En effet 1,7 million de femmes en France vivent en situation de précarité menstruelle. 33 % des étudiantes interrogées ont fait savoir qu’elles ont besoin d’aide pour s’acheter des serviettes hygiéniques. La même enquête a révélé que pour 46 % des femmes l’achat des serviettes hygiéniques leur coûte en moyenne 8 euros. Ce coût ne prend pas en compte d’autres dépenses supplémentaires.

Exposition des jeunes filles au choc toxique

La pauvreté expose les femmes à des risques graves de santé. Le fait de ne pas renouveler de façon fréquente ses serviettes hygiéniques peut entraîner le syndrome du choc toxique. À cause du fait que les protections menstruelles gardent du sang, elles représentent un environnement propice au développement des staphylocoques dorés. Ces bactéries sont très dangereuses, car elles sécrètent des substances très dangereuses qui se propagent dans le sang. Ses toxines qui se retrouvent dans le sang représentent un danger pour certains organes tels que le foie, les reins ou les poumons. Elles peuvent engendrer un mauvais fonctionnement de ces organes. Dès fois elles peuvent provoquer un coma ou la mort.

D’autres dépenses s’ajoutent à celles des serviettes hygiéniques

Quand on parle des charges à supporter chaque mois par les femmes du fait des menstruations, elles ne prennent pas uniquement en compte les frais de serviettes hygiéniques. Pour certaines femmes, l’arrivée des menstrues provoque des douleurs et des désagréments pour lesquels elles dépensent pour acheter des médicaments. Ce qui représente d'immenses dépenses à prendre en charge.