Que devez-vous savoir du patrimoine immobilier du Vatican ?

Le Vatican possède un impressionnant patrimoine immobilier disséminé un peu partout dans les grandes villes européennes et américaines vaut des milliards d’euros. Le président de l’administration du patrimoine du siège apostolique a même fait savoir que la confusion ne doit pas être faite concernant la propriété de ces biens entre le Vatican et l’Église. Alors, quelle est la situation géographique du patrimoine immobilier du Vatican ?

Le patrimoine immobilier du Saint-Siège à Paris

Dans les quartiers des Champs-Élysées et de l’Odéon sur le boulevard Saint-Michel en plein cœur de la ville parisienne, 737 biens immobiliers sont gérés par les services de l’évêque. Cela représente une étendue de 56 000 m2 et une valeur monétaire de 595,5 millions d’euros.

Les biens immobiliers du Vatican à Londres et en Suisse

À New Bond Street, Saint James Square et Kensington, le Vatican dispose de 27 propriétés immobilières qui couvrent au total une superficie de 4 600 m2. Ce patrimoine immobilier londonien est estimé à 108,5 millions d’euros.
À Lausanne en Suisse, le Saint-Siège possède 140 biens immobiliers qui font une superficie de 16 000 m2. Ils sont évalués à une somme de 91 millions d’euros.

Comment le Saint-Siège a-t-il pu acquérir ce gigantesque patrimoine immobilier ?

Ces biens immobiliers ont été acquis depuis un siècle environ. Ce sont des résultats des investissements opérés depuis un siècle. Pour la petite histoire, c’est en 1924 que l’État du Vatican a été créé sur la base des accords de Latran. Le Vatican avait reçu des dédommagements pour le fait que certains de ses biens immobiliers et domaines avaient été confisqués. C’est l’exemple du palais de Quirinal qui abrite aujourd’hui la présidence de la République. À l’époque, le pape Pie XI a pris la décision d’investir dans l’immobilier en Italie et à l’étranger. Cette décision a été prise dans l’objectif de donner une autonomie financière à l’Église. Ce qui se constate aisément de nos jours.